Actualités / Assurance santé / Santé : les économies de l'Assurance maladie

Santé : les économies de l'Assurance maladie

Publié le 30/03/2011
|
Pour gagner en efficacité et faire baisser la facture, l’Assurance maladie diminue ses effectifs et dématérialise ses services. Application des conventions d’objectifs de gestion (COG), ces mesures doivent permettre aussi d’améliorer les services rendus aux usagers de ce service public. Etat des lieux.

Le levier de l’emploi

Pour respecter les conventions d'objectifs et de gestion (COG) signés pour quatre ans avec l'Etat, l’Assurance maladie a drastiquement réduit ses effectifs.

D’après Frédéric Van Roekeghem, son directeur général, l’organisme a perdu :
• 4 000 postes pour la COG 2009-2013
• 10 000 postes pour les deux COG précédents

Ainsi, selon la Caisse Nationale des Allocations Familiales (Cnaf), son coût de gestion est passé de 3,2 % en 2004 à 2,7 % en 2009. La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (Cnav), quant à elle, rappelle que sa COG 2009-2013 l’oblige à remplacer deux départs de salariés sur trois, puis, à terme, un sur deux.

La marche vers la dématérialisation

Autre levier sollicité par l’Assurance maladie, la dématérialisation de ses services, l’idée étant de gagner en productivité. On notera notamment la bonne fréquentation du site web de l’Assurance maladie – ameli.fr – qui accueille chaque mois 6,8 millions d’internautes et la contribution de la carte Vitale qui, en 2009, a permis de dématérialiser 86 % des feuilles de soins.

Revers de la médaille, les points d’accueil physiques se font rares : les 123 Caisses d’Allocations Familiales recensées en 2007 ne seront plus que 101, les 88 Urssaf en cours de régionalisation laisseront la place à 22 organismes, les 128 Caisses Primaires d’Assurance maladie de 2007 ne sont plus que 101 et le régime agricole ne compte plus que 35 caisses contre 78 en 2002.


Source : LaTribune.fr

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado