Actualités / Assurance santé / Santé : des médicaments à vignette bleue moins bien remboursés

Santé : des médicaments à vignette bleue moins bien remboursés

Publié le 13/04/2011
|

Un remboursement qui passe 35 à 30 %

Le mercredi 6 avril, le Journal Officiel renfermait une liste fort longue de médicaments.

Les 1 219 produits qui s’y trouvent verront à partir du 2 mai prochain leur taux de remboursement diminuer et passer de 35 à 30 %. Tous ces médicaments, sans exception, arborent la fameuse vignette bleue, signe que le service médical rendu a été jugé modéré par la Haute Autorité de santé, organisme public indépendant d'expertise scientifique.

Des médicaments bien connus

Même si le bénéfice de ces médicaments apparaît négligeable, leur diffusion auprès du grand public est tout à fait considérable. Destinés principalement au traitement d’affections sans gravité, ils sont effectivement très utilisés comme l'antihistaminique Zyrtec (cetirizine) ou l'anti-inflammatoire Advil (ibuprofène) de même que leurs équivalents génériques.

Pour être précis, ces médicaments représentent plus du quart des volumes prescrits par les médecins mais moins de 8 % des remboursements. Ils sont effectivement assez bon marché par rapport aux produits mieux remboursés. Pourtant, cela devrait permettre à l’Assurance maladie d’économiser 95 millions d’euros.


Sources : LeParisien.fr et LesEchos.fr

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado