Actualités / Assurance santé / Mediator : des patients poursuivent leur médecin

Mediator : des patients poursuivent leur médecin

Publié le 15/04/2011
|
Nouvel épisode de l’affaire Mediator : des patients varois ont décidé de poursuivre leurs médecins en justice. Le motif ? Le refus des praticiens de communiquer le dossier médical de ces patients à l’expert judiciaire chargé d’établir si les maux dont ils souffrent résultent ou non de la prise du Mediator.

Une course contre le temps

Quatre Varois ont décidé de poursuivre en justice leurs médecins pour qu’ils transmettent leur dossier médical à l’expert judiciaire qui doit déterminer si leurs pathologies ont à voir avec la prise du coupe-faim.

Pour leur avocate, Christine Ravaz, cela ne fait aucun doute. Un tel refus constitue une entrave à l’exécution d’une décision de justice. Car, en l’absence de transmission du dossier, les laboratoires Servier refusent de reconnaître la validité de l’expertise médicale ordonnée par l’autorité judiciaire.

Indignée, elle constate : « Servier fait tout pour gagner du temps et les médecins tout pour que leur responsabilité soit écartée, alors que mes clients sont en danger de mort. C'est indécent ! ». 

Les médecins et Servier, même responsabilité

En réaction, Christine Ravaz demande l’indemnisation intégrale du préjudice subi par ses clients. Pour elle, les médecins sont tout autant responsables que les laboratoires Servir « car ils ont à 80 % prescrit le médicament comme coupe-faim à des non diabétiques, donc hors autorisation de mise sur le marché ».

De son côté, l'Ordre national des médecins a tenu à rappeler que « le code de santé publique prévoit que le patient puisse accéder à l'intégralité de son dossier. C'est fautif que de ne pas le communiquer ». Reste qu’il ne peut obliger un médecin à se conformer à cette obligation.


Sources : Metro France

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado