Actualités / Assurance santé / Depuis janvier, les dépenses santé s'inscrivent dans le cadre fixé du gouvernement

Depuis janvier, les dépenses santé s'inscrivent dans le cadre fixé du gouvernement

Publié le 08/09/2010
|

De janvier à juillet, les dépenses de maladie ont augmenté de 2,9% par rapport à la même période en 2009. Ce chiffre s'inscrit dans le cadre fixé par Nicolas Sarkozy, en mai dernier, à savoir, pas plus de 3% pour 2010, pour atteindre 2,8% à l'horizon 2012. Après les 3,3% en mai, les 3,1% en juin, la Caisse nationale d'assurance maladie a annoncé que sur les sept premiers mois de l'année les dépenses de soins de villes avaient connu une hausse de 2,9%. L'Objectif national de dépenses de l'Assurance maladie (Ondam) de 3% sur l'ensemble de l'année est donc pour le moment respecté.

Si l'on tient compte des retards de facturation les statistiques sont encore plus intéressantes, car la hausse des dépenses de soins de ville passe alors de 2,9% à 2,6%. Parmi les raisons qui expliquent cette relative stagnation des dépenses, on peut citer le recul des honoraires des dentistes et des médecins libéraux (-1,2% au mois de juillet) et la très faible augmentation des remboursements de médicaments (0,7%).

Les versements d'indemnités journalières pour les arrêts maladies se sont aussi stabilisés. Entre janvier et juin, ils avaient augmenté de 4,9%. Le taux est resté le même mais sur les sept premiers mois de l'année. Sur un an, soit entre août 2009 et juillet 2010, les dépenses de la sécurité sociale ont tout de même progressé de 3,8%. Rappelons qu'en 2009, le déficit du régime général avait frôlé la barre des 30Mds d'euros à 29,2Mds, un record.

Autres articles du site sur un thème similaire :

- AL'assurance santé ne sera pas épargnée par la hausse des prix !
- Les officines ferment à cause de la baisse des marges