Actualités / Assurance moto / Moto : les loueurs face à la nouvelle réglementation

Moto : les loueurs face à la nouvelle réglementation

Publié le 09/05/2011
|

Un texte trop contraignant

Depuis le 1er janvier 2011, la législation en vigueur pour les engins à deux ou trois roues de plus de 50 cm3 a changé. Visant à responsabiliser les conducteurs de ces véhicules, la nouvelle réglementation exige deux années d’expérience du permis B et une attestation d’assurance pour prouver la conduite d’un véhicule de plus de 50 cm3 au cours des cinq dernières années. Faute de satisfaire à ces critères, le conducteur en herbe devra suivre une formation obligatoire de sept heures au sein d’un centre agréé.

À l’heure des beaux jours, on comprend bien la crainte des loueurs de deux-roues. En pratique, il arrive souvent qu’un couple avec deux enfants louent deux véhicules pour une balade. Or, les femmes assurées en leur nom pour ce type de véhicule ne sont pas légion. De même, rares sont les touristes au fait de ce changement législatif. Et quel vacancier serait assez motivé pour s’enfermer sept heures dans un centre agréé ?

Un texte trop flou

Dans l’ensemble, les professionnels de la location jugent le texte trop flou. Ainsi, ils disent ignorer s’il va s’appliquer ou non à leurs clients étrangers. Par exemple, quel permis faut-il exiger selon le pays d’origine ? 

Autre problème soulevé, l’attestation d’assurance. Son obtention apparaît compliquée pour les touristes étrangers mais aussi pour les clients français. En effet, nombre d’assureurs peinent à la délivrer gratuitement. Plus loin, c’est la valeur officielle accordée à ce document qui interpelle. Les professionnels craignent d’accepter un faux et d’être sanctionnés. D’où, l’initiative du syndicat des loueurs qui a élaboré une décharge à faire signer par les clients pour être protégé en cas de fraude.


Source : Nice Matin 

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado