Actualités / Assurance moto / Les ventes de 125 cm3 au ralenti

Les ventes de 125 cm3 au ralenti

Publié le 27/09/2011
|
Trouvaille de ce début d’année, la formation obligatoire de 7 heures pour la conduite d’un deux-roues 125 cm3 pèse largement sur les ventes françaises de motos. Résultat : de mauvais chiffres et des ventes en berne.

Des ventes en recul de 30 à 40 %

Alors que jusqu’à une époque récente, il suffisait d’un permis B pour conduire une 125 cm3 – un raccourci bien commode pour des ventes en hausse – l’indispensable formation de 7 heures est venue ternir le tableau.

Si son objectif apparaît tout à fait louable – lutter contre la recrudescence d’accidents impliquant les deux-roues – ses effets sont sans appel : depuis son entrée en vigueur, les ventes ont chuté de 30 à 40 % dans l’Hexagone. Éric Toublanc, concessionnaire Peugeot tourangeau, constate : « Il n'est même pas possible de faire essayer le deux-roues à une personne non formée car, en cas de problème, l'assurance ne couvre pas ».

La parade des constructeurs de deux-roues ? Le remboursement de la formation obligatoire.

Le scooter à trois roues également touché

Même s’il s’agissait d’un 450 cm3 capable d’atteindre les 140 km/h en vitesse de pointe, le scooter à trois roues n’a pendant longtemps nécessité qu’un permis voiture à l’instar des deux-roues plus classiques. C’était avant l’entrée en vigueur de la formation obligatoire pour la période allant d'octobre 2008 à décembre 2010.

Pas de miracle ici. Les ventes ont également été impactées par le nouveau dispositif législatif. Bruno Barat, concessionnaire Piaggio à Tours, considère au sujet de la loi : « Son entrée en vigueur immédiate a pris de court les moto-écoles qui n'étaient pas prêtes, non équipées. Elles se sont adaptées, car elles se sont rendu compte du marché potentiel, mais il a fallu un peu de temps ».

Source : LaNouvelleRépublique

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado