Actualités / Assurance moto / Les cyclistes canadiens et la hantise de la portière

Les cyclistes canadiens et la hantise de la portière

Publié le 23/05/2011
|
Loin de l’agitation qui secoue l’Hexagone après le nouveau tour de vis gouvernemental, partons pour le Canada. Là-bas, ce sont les conducteurs de deux-roues, et principalement les cyclistes, qui s’inquiètent. Pourquoi ? À cause de l’imprudence de certains automobilistes lorsqu’ils se décident à ouvrir la portière de leur véhicule.

Une légèreté dangereuse

Il y a quelques jours, un cycliste de 56 ans est entré en collision avec une portière ouverte de manière intempestive par un automobiliste. Il est mort à l’hôpital des suites de ses blessures.

Cet événement tragique rappelle que ce genre de collision est rarement anecdotique, qu’elle se produise au Canada ou de ce côté-ci de l’Atlantique.

Suzanne Lareau, directrice de Vélo Québec, estime : « Les automobilistes ne semblent pas comprendre à quel point ça peut être dangereux. Quand on fait du vélo, on le sait. Les portières, c'est la hantise des cyclistes ».

Des sanctions plus sévères ?

D’un point de vue légal, l’article 430 du Code de la sécurité routière interdit à tout automobiliste d’ouvrir une portière « sans s'être assuré qu'il peut effectuer cette manœuvre sans danger ». La sanction ? Une amende entre 30 et 60$ canadiens. Ici, Suzanne Lareau considère : « Les amendes sont tellement ridicules que ça n'a pas grand effet dissuasif. Dans le cas des autobus scolaires, par exemple, c'est quand on a doublé les amendes que les gens se sont mis à respecter le Code de la route ».

Encore faut-il que les forces de l’ordre agissent comme elles le devraient. En effet, il est rarissime en Amérique du Nord que des contraventions soient remises à des automobilistes qui ont ouvert leur portière de manière imprudente. Ainsi, en 2008, dans le Wisconsin, Linda Willsey roulait à vélo avant d’être heurtée par une portière. Résultat : une vertèbre fracturée ! Transportée aux urgences, elle a eu droit à la visite d’un policier qui lui a remis une contravention de 10$ pour avoir roulé trop près de la voiture. En revanche, aucune sanction n’a été prononcée contre l’automobiliste.


Source : Cyberpresse.ca

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado