Actualités / Assurance moto / Assurance moto : les forces de l'ordre sur le qui-vive

Assurance moto : les forces de l'ordre sur le qui-vive

Publié le 03/05/2011
|

Entre prévention et répression

Contrairement à ce qu’indiquent les chiffres à l’échelle nationale – reportez-vous à notre article Moto : de mauvais chiffres qui inquiètent – la situation n’est pas alarmante sur les routes de l’Audomarois, région du Pas-de-Calais. Pour autant, l’heure n’est pas au relâchement. 

Les services de l’Etat souhaitent en effet que cette accalmie de la violence routière dure le plus longtemps possible. À cette fin, ils ont tenu un point presse où Chantal Manguin-Dufraisse, sous-préfète, rappelle le pourquoi des opérations qui ont été menées : « Si on mène toutes ces opérations de prévention et de répression, ce n'est pas pour rien. C'est pour sauver des vies qu'on fait ça. »

Des deux-roues moins impliqués

Et cela marche assez bien, notamment pour les conducteurs de deux-roues. Ainsi, sur le secteur de la compagnie de gendarmerie de Saint-Omer, le commandant Grégory Lécluse constate : « Quatorze accidents ont été recensés depuis le début d'année contre seize l'an dernier à la même époque. Des deux roues ont été impliquées dans un cas sur sept contre un sur deux l'an dernier. »

Alors que l’on assiste à une envolée du nombre de motards tués sur les routes à l’échelle nationale, c’est une certaine stabilité que l’on relève ici : « On est sur une situation stable alors que l'an dernier les chiffres s'étaient nettement améliorés par rapport à 2009 » révèle le commandant Lécluse.

On notera, au nombre des mesures mises en œuvre, des confiscations devenues obligatoires en cas de récidive, d’alcoolémie ou de défaut du permis de conduire. Ce dispositif qui vaut aussi bien pour les motos que pour les voitures se traduit par la revente des véhicules confisqués au profit de l’Etat.


Source : LaVoixduNord.com

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado