Actualités / Assurance moto / Assurance moto : comment ça se passe à l'étranger ?

Assurance moto : comment ça se passe à l'étranger ?

Publié le 20/04/2012
|
Depuis que les températures augmentent, on ressort plus facilement sa moto. Et des envies d’ailleurs se font sentir ! Alors si vous décidez de partir à l’étranger avec  votre moto, n’oubliez surtout pas de vérifier les clauses de votre assurance moto ! Quelle couverture ? Quelles indemnités ? Appelez votre assureur, il vous renseignera. Vous partirez l’esprit tranquille.

Demandez à votre assureur la carte verte de votre moto. Vous trouverez toutes les informations relatives à l’assurance à l’étranger : les adresses des bureaux étrangers de votre compagnie d’assurance, et également l’identification de la moto et de l’assuré. Vous trouverez aussi les abréviations des pays étrangers couverts. Vous pourrez choisir votre destination ainsi !

Que faire en cas d’accident à l’étranger ?


Il faut savoir que c’est généralement la loi locale qui s’applique en cas de responsibilités dans un accident. Sauf si l’accident s’est produit sans tiers, si les deux véhicules sont français, ou encore si l’assuré a renversé un piéton Français (valable seulement dans un pays membre de l’UE).

En cas d’accident à l’étranger, la démarche à suivre est la suivante : il faut, en premier lieu, remplir un constat à l’amiable européen. Bien conserver les coordonnées de l’assurance de l’autre conducteur. Ensuite, il faut faire une déclaration de sinistre au Bureau central Français. Pour cela vous avez cinq jours. Et enfin, prévenir votre assureur. 

Comment se faire indemniser ? 


Comme dit précédemment, il est très important de garder toutes les pièces justificatives en lien avec le sinistre. Si vous devez faire réparer votre moto, il faut attendre l’accord de votre assurance. Elle enverra un expert examiner la moto et autorisera ou non la remise en état.

Sachez que le rapatriement de la moto n’est pas forcément compris dans votre assurance moto.


Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par Philippine De Maigret