Actualités / Assurance moto / Assurance moto : 2-roues Lab' se lance dans les sondages !

Assurance moto : 2-roues Lab' se lance dans les sondages !

Publié le 03/04/2012
|
Pas besoin d’avoir comme assurance moto la Mutuelle des Motards pour participer aux enquêtes et faire entendre sa voix : l'objectif est au contraire de récolter le plus de participations possibles, afin de dresser le portrait le plus fidèle du pratiquant du 2-roues.

Pour devenir "panéliste", il suffit d’avoir 16 ans ou plus et de conduire un 2-roues. Puis il faut s’inscrire sur le site 2roueslab.mutuelledesmotards.fr, rubrique « Devenez panéliste ».

Concrètement, sondages et études seront régulièrement réalisés par la Mutuelle des Motards ou en partenariat avec des instituts de recherche auprès des motards et scootéristes devenus membres du Panel 2-roues Lab’, institué à la fin de l'année 2011. 

Plus d’interactions pour une meilleure visibilité


Pour Christelle Raibaut, responsable Marketing de la Mutuelle, « 2-roues Lab’ ouvre des perspectives inédites aux chercheurs et peut agir comme un vrai accélérateur pour la prise en compte des problématiques 2-roues. » Qu’elles portent sur les interactions entre usagers de la route, les équipements de protection ou encore la conception de futures solutions d’assurance, l’intégralité des études menées est publiée.

Le port du casque jugé trop lourd, première enquête


La première enquête portait sur les casques. Pour 98 % des conducteurs de 2-roues interrogés, casque et gants sont des équipements de sécurité essentiels, suivi de la veste ou blouson pour 95 %. Puis viennent les bottes pour 93%, la protection dorsale pour 79 %, le pantalon en cuir ou renforcé pour 75 % des motards. Nettement derrière, la protection pectorale obtient 14 % de réponse et le gilet Airbag obtient 12 %. 

Malgré cette conscience de l'importance du casque, on apprend que  77% des interrogés changent de casque après une chute, alors que le remplacement doit être automatique pour assurer leur sécurité. En revanche, 89 % d’entre eux changent de casque au-delà de 3 ans d’utilisation, ce qui n’est pas une obligation mais une idée reçue. Enfin, 55% ne collent pas les stickers réfléchissants sur leur casque, éléments pourtant obligatoires en France

La prochaine enquête portera sur le vol et, avant la fin de l’année, une troisième abordera le sujet du transport des enfants à 2 roues à moteur.

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par Philippine De Maigret