Actualités / Assurance habitation / L'assurance habitation, la copropriété et le bowling

L'assurance habitation, la copropriété et le bowling

Publié le 03/05/2011
|

Le Colisée dans un jeu de quilles

Il était une fois un bowling nommé Colisée. Situé à Angers et installé au rez-de-chaussée d’une copropriété, il fut considéré comme une activité risquée. Résultat, une inflation tout à fait considérable du coût de l’assurance habitation

C’est ce que rappelle Me Jean Bouin, avocat des copropriétaires du 8 boulevard du maréchal Foch : « Cette activité de bowling avec aussi une piste de danse pour des soirées à thèmes est considérée par les assureurs comme une activité à risques ». 

La ville assignée

Face à cette hausse très notable de la facture, la ville d’Angers, propriétaire des murs du bowling incriminé, et la société Colibowl, propriétaire du lieu festif, ont été assignées par le syndicat de copropriété. 

De son côté, Me Yves-Marie Bienaimé, avocat de la société Colibowl, estime que l’activité dont il s’agit ici ne présente absolument aucun risque. Il affirme : « Le bowling n’apporte aucune insécurité et aucune nuisance. Ce n’est pas une discothèque. La prime d’assurance d’un immeuble est payée au prorata des surfaces de chaque propriétaire. »


Source : Ouest France

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado