Actualités / Assurance habitation / Habitation : la sécheresse à l'origine de dégâts conséquents

Habitation : la sécheresse à l'origine de dégâts conséquents

Publié le 09/05/2011
|

La garantie décennale inapplicable

Dans le Calvados, la Cressonnière a récemment accueilli une réunion regroupant une quinzaine de propriétaires. Répondant à l’invitation de Régis Montmayeur, habitant de Saint-Barthélemy-d'Anjou, ils étaient là pour débattre des graves dommages causés à leurs maisons par la sécheresse.

D’après les personnes présentes, ces dégâts assez importants (murs et dallages largement fissurés) n’apparaissent pas tout de suite : « les désordres apparaissent le plus souvent, très longtemps après la construction, 25, 30 ans, voire plus... ». Soit au-delà du délai couvert par la garantie décennale. Certains se résignent donc à opérer les réparations à leur frais.

L’état de catastrophe naturelle

Pour les membres de l’assemblée, l’origine de ces dégâts ne fait aucun doute : « le sous-sol argileux se dilate sous l'effet de l'humidité et s'assèche en été avec, sur certaines habitations, les effets désastreux qu'on sait. » Une analyse confirmée par une carte géologique annexée datant de mars 2005 qui met en évidence une zone « sensible » en matière de construction dans l’ouest de la commune.

Seule manière de résoudre le problème, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Si la procédure lancée aboutit positivement, elle permettra d’obtenir le remboursement des frais de réparation par les compagnies d’assurance.


Source : Ouest France

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado