Actualités / Assurance habitation / Etre propriétaire de son habitation, une forme d'assurance vie

Etre propriétaire de son habitation, une forme d'assurance vie

Publié le 11/05/2011
|
Dans une interview accordée au quotidien gratuit Metro France, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, a évoqué différents sujets parmi lesquels l’accession à la propriété, le succès du PTZ+ ou encore la flambée des prix de l’immobilier. Morceaux choisis.

Le PTZ+ plébiscité 

En quatre mois, le PTZ+, prêt à taux zéro aux intérêts pris en charge par l’Etat, connaît un succès bien réel. 100 000 ménages l’ont déjà choisi ! 

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, ce succès résulte de la visibilité et du caractère adaptable de cette alternative offerte aux aspirants propriétaires : « C'est un produit lisible et direct, puisque les bénéficiaires - souvent des jeunes couples- peuvent simuler le montant de leur PTZ+ sur Internet et smartphone. De plus, ses règles sont très simples: il est destiné à tous ceux qui achètent pour la première fois leur résidence principale, sans conditions de ressource. Après, les montants sont différenciés pour que le dispositif, taillé sur mesure pour chaque ménage et chaque situation, soit juste et efficace. Les achats sont plus aidés dans les zones les plus tendues et en particulier en Ile-de-France, dans le neuf, car on a besoin d'y développer l'offre de logement. Dans les régions moins tendues, en province, on aide davantage l'ancien car on préfère la rénovation à l'étalement urbain. L'aide est aussi différenciée en fonction de la qualité énergétique du bien que l'on achète. Moins votre logement est énergivore, plus cela vous coûte cher à l'achat et donc plus vous recevez d'aides. »

La propriété, désir des Français

Alors que 57 % des Français sont déjà propriétaires de leur habitation, d’où vient cette volonté d’augmenter encore cette part de la population nationale pour tutoyer la moyenne européenne qui s’élève à 66 % ? Pour NKM, c’est l’expression d’un « désir des Français ». D’après elle, c’est « normal, car posséder son toit est une forme d'assurance vie contre les aléas de l'existence. De plus, l'augmentation des loyers fait qu'on se dit qu'il vaut mieux acheter. »

Autre sujet évoqué, la flambée des prix de l’immobilier. Sur ce point précis, la ministre considère : « Le vrai remède contre cette flambée c'est l'augmentation de la production de logements privés comme sociaux dans les zones les plus tendues, là où il y en a vraiment besoin. Pour cela, il faut libérer des terrains. C'est l'objet des dossiers sur lesquels je travaille en ce moment avec Benoist Apparu. »


Source : Metro France

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado