Actualités / Assurance habitation / Assurance habitation : quelques conseils en cas de location saisonnière

Assurance habitation : quelques conseils en cas de location saisonnière

Publié le 30/05/2011
|

La teneur du contrat 

En furetant ici et là, vous avez trouvé la location de vos rêves. Prochaine étape ? La signature du contrat de location. Même s’il appartient au propriétaire de fixer les conditions de location, l’on doit trouver au contrat : 
• la situation précise du bien avec son adresse exacte
• l’état descriptif de la location  
• la durée de la location
• la date et l’heure d'entrée/de départ du locataire 
• le montant de la caution, le mode et le délai de restitution
• le montant des charges
• les assurances
• le montant de l’acompte ou des arrhes

Arrhes ou acompte ?

La réservation de la location ne devient effective qu’à réception de l’avance par le propriétaire, celle-ci correspondant à 30 % environ du prix de la location.

Dans tous les cas, le contrat de location doit clairement faire apparaître s’il s’agit d’arrhes ou d’un acompte
• dans le premier cas, le locataire perd la somme versée en cas d’annulation
• dans le second cas, l’engagement pris est ferme et définitif, sans possibilité de dédit : le locataire qui annule la réservation devra verser au propriétaire le solde du loyer

Le solde du loyer, de même que la caution, doivent être versés à la remise des clefs lors de votre arrivée. Selon l’usage, la caution correspond à 20-25 % du prix de la location mais son montant est déterminé par le propriétaire qui peut décider d’appliquer un pourcentage plus élevé selon les biens mis à disposition.

Et l’assurance dans tout ça ?

A priori, la grande majorité des contrats d’assurance habitation couvriront le locataire s’il s’agit d’une location de vacances. Pour savoir si votre assurance prévoit un tel cas de figure, reportez-vous à votre contrat ou contactez votre assureur.


Source : Directgestion.com

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado