Actualités / Assurance habitation / Assurance habitation : pour une location saisonnière sereine

Assurance habitation : pour une location saisonnière sereine

Publié le 18/04/2011
|
Alors que l’heure est aux vacances scolaires, il peut être utile de savoir ce qu’il convient de faire en cas de location saisonnière. Appartements, villas ou pavillons, les opportunités ne manquent pas. Reste à connaître la conduite à adopter pour passer de vraies bonnes vacances sans tracasserie d’assurance.

L’abandon de recours

Si on loue une habitation pour l’été, on a tendance à penser que le versement d’une caution permet de buller l’esprit tranquille. Faux. En cas d’incendie, par exemple, la somme versée ne suffira sans doute pas à couvrir l’intégralité des dommages aux biens.

Pour plus de sûreté, mieux vaut donc clarifier cette zone d’ombre avec le propriétaire avant d’accepter de louer son bien immobilier. Ainsi, s’il a conclu un « abandon de recours », cela signifie qu’il renonce à réclamer quoi que ce soit au locataire en cas de dégât des eaux ou d’incendie.

D’autres moyens de se couvrir

Au-delà de l’abandon de recours, l’assurance en cas de location saisonnière peut concerner d’autres cas de figure :
• le locataire est couvert par une assurance multirisque habitation : la « garantie villégiature » le protège, à charge pour lui d’en connaître les limites pour souscrire éventuellement une extension de garantie
• le propriétaire a souscrit une assurance « pour le compte de qui il appartiendra » avec abandon de recours : le locataire est couvert par cette garantie contre l’incendie et le dégât des eaux, y compris vis-à-vis des tiers
• la location s’effectue par Internet ou par un organisme : mieux vaut demander ce que couvre vraiment l’assurance location proposée pour éviter les doublons avec sa propre assurance


Source : News-Assurances

Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par David Quadrado