Actualités / Assurance auto / Quelles aides pour les véhicules propres ?

Quelles aides pour les véhicules propres ?

Publié le 16/04/2015
|

Si presque tous les constructeurs proposent des modèles à motorisation hybride ou électrique, le conducteur de son côté peut se sentir un peu perdu face à une offre qui bénéficient d’aides de l’état en constante évolution. Voici notre petit guide pour sortir du labyrinthe des attributions du bonus écologique.

Des aides en faveur des automobiles électriques

Quand on jette un œil sur le tableau ci-dessous qui résume les aides du l’état pour favoriser la « transition écologique » les choses semblent pourtant très simples. Si vous revendez un véhicule mis en service avant le 1er janvier 2001 vous pouvez prétendre aux nouvelles aides à l’achat d’un véhicule électrique ou hybride. Dans le premier cas, le conducteur bénéficie de deux aides de 6300 et 3700 euros, pour un total de 10.000 euros d’aide publique. Dans le cas des véhicules hybrides, l’aide est de 4000 euros à laquelle s’ajoute 2500 euros pour un total d’aide publique qui s’élève à 6500 euros. Ces aides sont applicables depuis le 1er avril 2015.

 

 

N’oubliez pas le taux d'émission de CO?

 

Des aides qui encouragent le passage aux véhicules électriques ou hybrides mais qui ne concernent pas toutes les voitures, même si elles disposent de ce type de motorisation. Certains modèles hybrides sont en effet des émetteurs trop importants de CO2 pour entrer dans le cadre de l’aide. À l’inverse, un rapide tour sur le site du service public vous informe que la prime concerne également les véhicules « propres » qu’ils soient à essence, diesel ou GPL. Les conducteurs peuvent donc bénéficier des aides publiques sans être contraints à acheter un véhicule électrique ou hybride. Le site du ministère de l’écologie indique clairement que :

« Le système bonus malus vise à récompenser, via un bonus, les acquéreurs de voitures neuves émettant le moins de CO2, et à pénaliser, via un malus, ceux qui optent pour les modèles les plus polluants. »

 

Le tableau suivant est donc représentatif de l’aide publique pour un véhicule propre (essence, diesel, GPL) :

 

Taux d’émission de CO2

(en grammes par kilomètre)

Montant du bonus au 1er janvier 2015

(en euros)

0 à 20 g

6 300 (dans la limite de 27 % du coût d’acquisition)

21 à 60 g

4 000 (dans la limite de 20 % du coût d’acquisition)

 

Cependant et concernant les véhicules hybrides électriques les bonus supplémentaires de 3700 et 2500 euros sont bien applicables et viennent s’ajouter aux primes déjà en place. Voici ce que dit  le Ministère des Finances :

Le bonus écologique est recentré sur les véhicules les plus vertueux, en favorisant notamment les véhicules hybrides émettant peu de CO2.

Il rappelle la prime de conversion pour le remplacement d’un véhicule diesel mis en circulation avant 2001 par un véhicule propre. Cette prime entre en vigueur le 1er avril 2015 ; elle est cumulable avec le bonus et porte la prime totale à :

  • 10 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique (6 300 € de bonus + 3 700 € de prime de conversion)
  • 6 500 € pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable (4 000 € + 2 500 €)

 

Par ailleurs, le décret n° 2015-361 prévoit une prime de 500 € pour les ménages modestes remplaçant un diesel ancien par un véhicule peu polluant.

Plus que jamais l’état encourage donc les conducteurs à participer à la transition énergétique et c’est peut-être le moment de se renseigner sur l’achat d’un nouveau véhicule et de son coût en assurance grâce à notre comparateur d'assurances auto.