Actualités / Assurance auto / L'assurance auto est-elle la même pour les personnes handicapées ?

L'assurance auto est-elle la même pour les personnes handicapées ?

Publié le 26/04/2012
|
L’assurance auto étant obligatoire pour tous les conducteurs de véhicules terrestres, les personnes handicapées y sont aussi soumises. Il est recommandé de signaler une situation de handicap à sa compagnie d’assurance. Cette dernière peut alors proposer des prestations complémentaires adaptées. Pour l’assuré, ses équipements liés à son handicap sont assurés. Explications. 
 

Le handicap fait-il augmenter la prime d'assurance ?

 
Ce n’est pas parce que vous êtes handicapé que votre prime d’assurance auto sera plus élevée. Et ce, en vertu du principe d’égalité. Cependant, certaines compagnies d’assurance majorent des garanties complémentaires. Cela est d’autant plus avéré quand il s’agit de modifier le véhicule ou s’il faut transporter du matériel coûteux. Pour avoir la meilleure assurance, ne pas hésitez à utiliser un comparateur d’assurance auto. Vous économiserez ainsi.
 

L’examen médical est-il obligatoire pour être couvert par son assurance auto ?

 
Si votre handicap est susceptible d’affaiblir vos capacités de conduite, il vous sera demandé de passer un examen médical. Celui-ci devra se faire devant la commission médicale du permis de conduire. Vous obtiendrez ainsi un certificat d'aptitude
 
Il est très important d’avoir un permis de conduire conforme, car en cas de sinistre, la compagnie d’assurance pourrait décider de se dégager de toute responsabilité. Si votre handicap est survenu après l’obtention de votre permis de conduire, mettez-vous en règle, si besoin est. 
 
L’avis d’AutoMoto : une compagnie d'assurance ne peut pas refuser d'assurer un conducteur parce qu’il est handicapé. Si elle le fait, elle risque de lourdes sanctions. En revanche, ne pas signaler sa situation de handicap à sa compagnie d'assurance peut entraîner une indemnisation moindre des sinistres.
Autres articles du site sur un thème similaire :


Article rédigé par Philippine De Maigret