Actualités / Assurance auto / Auto-Partage : Drivy absorbe son concurrent Buzzcar

Auto-Partage : Drivy absorbe son concurrent Buzzcar

Publié le 02/04/2015
|

Les levés de fonds ne se font pas rares dans le monde des startups. Mais aujourd’hui, nous pouvons parler d'un coup double pour la société Drivy qui annonce une levée de fonds, qui permet l’absorption de la société Buzzcar.

La startup Drivy annonce la levée de fonds de 8 millions d’euros auprès du groupe Mobivia, du fonds Ecotechnologies de BPI France, d’Index Ventures et Alven Capital. Une hausse de capital qui vient s’ajouter aux 2, puis 6 millions d’euros levés en 2012 et 2014. Pour le coup, elle rachète l’un de ses concurrents, la société Buzzcar qui se positionne à la 3ème place du marché de l’auto-partage. Elle « acquiert » donc les  100 000 utilisateurs de Buzzcar avec 7000 véhicules qui viendront s’ajouter aux 500 000 utilisateurs et 26 000 véhicules déjà disponibles.

Cet outil vient concurrencer les acteurs traditionnels de la location de voitures connus par tous, sauf qu’ici, il s’agit surtout de locations courtes pour les trajets du quotidien à l’image d’Autolib à Paris.

Grâce à Drivy, vous pouvez en quelques clics : repérer un propriétaire de véhicule, prendre directement contact avec lui, puis lui louer son véhicule dans la foulée. Cela ne vous rappelle rien ? Ce système est un véritable Air Bnb version auto, un Uber de la location de voitures.

Si ce phénomène d’auto-partage est plus ou moins nouveau en France, l’objectif de Drivy sur le long terme est d’avoir au moins une voiture à moins de 500m de chaque utilisateur de l’application mobile.

Il s’agit ici de praticité et d’économies pour les détenteurs du permis, et de revenus supplémentaires pour les propriétaires de véhicules.

La plateforme est bien sûr sécurisée, les locations y sont règlementées et assurées.

À la conquête de l’Europe !

Lancé en Allemagne en novembre dernier, Drivy s’apprête à pénétrer le marché Espagnol, dans deux semaines.


Article rédigé par Maxime LOUISON

La société Drivy annonce une levée de fonds, qui permet l’absorption de Buzzcar.